Et si on substituait le mot émotion au mot marque?

Actualités Monogramme conseil marketing Tendances et innovations

Et si on substituait le mot émotion au mot marque?

Et si on substituait le mot émotion au mot marque?

Un designer d’émotion la conceptualiserait avant que cette émotion ne soit déposée à l’INPI. Le service marketing serait composé de Responsables des Emotions (je suis persuadé qu’on utiliserait Emotions Manager pour faire plus chic sur la carte de visite!). On écrirait une plateforme d’émotions, un plan d’émotions à 3 ans, etc. Vu sous cet angle, le marketing aurait non seulement une meilleure image et légitimité en interne mais la fonction (re)prendrait tout son sens.

Dans un univers concurrentiel à la fois saturé d’offres concurrentes ou substituables, hyperconnecté et ultra réactif (en positif ou négatif), l’émotion est la source de tout. Encore faut il pour assurer un succès durable en définir la source, les contours, les expressions, les évolutions. En somme, tenter d’organiser le subjectif, voire l’irrationnel. Un beau programme non?

Voici quelques initiatives inspirantes qui poursuivent cet objectif ambitieux.

Vidéo : vins de la Barossa Valley : Be consumed

La vallée de la Barossa est une grande région viticole australienne. Ce film de présentation mise à 100% sur les émotions à travers un film poétique, aux images fortes.

 

Brand content : Princesse Tam Tam joue la carte de la connivence sur YouTube

#cemomentgenial ou #cemomentgenant : deux hashtags à l’origine de 20 mini clips où la marque de lingerie est mise en scène dans des instants du quotidien sur un ton frais et léger.

Leave your comment